NOMINATION DE YACOUBA ISAAC ZIDA AU POSTE DE PREMIER MINISTRE: L’ODJ dénonce un scénario à la Poutine « je te nomme et tu me nommes »

L’Organisation démocratique pour la jeunesse a animé une conférence de presse, le 22 novembre 2014. Objectif, donner sa lecture de la situation de notre pays. Pour l’ODJ la récente nomination du lieutenant-colonel comme Premier ministre de transition prou


Publié le dimanche 23 novembre 2014 07:04

Partager sa lecture de la situation actuelle de notre pays. Tel est l’objectif pour lequel, l’Organisation démocratique de la jeunesse a convié la presse à une conférence, le 22 novembre 2014. A l’occasion, l’ODJ a d’abord rendu un vibrant hommage aux martyrs tombés sur le sentier de liberté, de la justice et du progrès social véritables. Aussi a-t-elle présenté ses condoléances aux familles éplorées et exprimé son soutien aux blessés, sans oublier de saluer la victoire héroïque du peuple, en particulier de sa frange jeune. Pour l’ODJ, la récente nomination du lieutenant-colonel comme Premier ministre de transition prouve bien que l’armée reste maîtresse du pouvoir car, tout laisse  penser à un scénario du : « je te nomme et tu me nommes ». Pour cette organisation, il n’est pas possible, par quelques mesures que ce soient, que la transition soit assurée par l’armée, en particulier le RSP. Elle appelle d’ailleurs à son démantèlement.
 
La transition, pour elle, doit être purement civile. « La question d’assurer la sécurité est un joli prétexte pour s’accaparer du pouvoir. L’armée n’a pas besoin  d’être à la tête de l’appareil de l’Etat pour assurer la sécurité. C’est son rôle », a affirmé Laurent Ouédraogo, responsable à la formation de l’ODJ. Selon son secrétaire général adjoint, Marcel Yigo, l’ODJ reste sur sa ferme position de défense et de la protection des droits démocratiques et sociaux de la jeunesse qui attend des réponses à ses préoccupations. La lutte doit se poursuivre car la jeunesse n’est pas sortie uniquement pour le départ de Blaise Compaoré, mais bien plus. Elle demande la résolution de ses préoccupations. Pour ce faire, l’ODJ exige la satisfaction de sa plateforme revendicative dont les point saillants sont, entres autres, l’emploi des jeunes, l’accès à la terre, l’éducation, le logement et la santé. Elle condamne toute velléité ouverte ou camouflée de contrôle de l’appareil d’Etat par le RSP dont elle demande son démantèlement.



Par Marie Gisèle TRAZONGODO

joomla templatesfree joomla templatestemplate joomla

Nous Contacter

Emission "Sous l'Arbre à Palabre"
Radio Campus, la radio de l'ULB
Campus du Solbosch,
batiment F1, niveau dernier
avenue Paul Héger 22,
1000 Bruxelles
Belgique
courrier: ULB CP166/21

Tel : + 32 2 640 87 17
numero joignable uniquement
le dimanche de 14h30 à 17h30
Fax :+ 32 2 650 34 63

info@arbrapalabre.be
arbrapalabre@yahoo.com

2017  Sous l'Arbre à Palabre